L’idée de ces appliques est venue à Christel Sadde à la suite de la découverte d’un curieux instrument appelé « conformateur ».

Cet instrument est constitué de petites tiges métalliques qui coulissent sur un axe central. Il ne l’a plus quitté jusqu’à la conception de ses premières appliques lumineuses.

Christel Sadde 04-2013. 01